La procédure après un décès traumatique ?

  • Ce sujet est vide.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #2578 Répondre

    BAPTISTE GIRARDET
    Invité

    La procédure après un décès traumatique :
    Qu’il s’agisse d’une personne de votre famille, découverte tardivement après son décès, très souvent les Sapeurs-Pompiers sont intervenus, ils ont effectué une ouverture de porte permettant de pénétrer dans les lieux.
    Les SP (Sapeurs-Pompiers) peuvent réglementairement prononcé le décès dans 3 cas :
    – l’état de putréfaction du corps
    – la raideur cadavérique
    – la tête séparée du tronc
    Une fois ce constat effectué, la place est laissée au service de l’ordre, PN (Police Nationale), GN (Gendarmerie Nationale), aux fins d’enquête décès. L’enquête décès, article 74 du CPP (Code de Procédure Pénal), est une enquête menée dans le but de la manifestation de la vérité, en excluant l’intervention d’un tiers.
    L’enquête conduit très souvent à la pratique d’une autopsie en IML (Institut Médico Légal), dans le cas ou un obstacle médico-légal n’a pu être levé par le médecin légiste lors de l’examen de corps externe pratiqué sur les lieux de découverte du corps défunt.
    Si l’obstacle médico-légal est par contre levé par le médecin du SMUR (Service Mobile d’Urgence et de Réanimation) ou par le médecin légiste de l’UMJ (Unité Médico Judiciaire), le corps défunt est laissé à la disposition de la famille pour l’inhumation.
    La famille va ensuite solliciter un transporteur de corps pour réaliser ce que l’on appelle la levée de corps, c’est à dire le fait de prendre en charge le corps par le service des pompes funèbres, vers des installations techniques permettant la conservation du corps, des soins de conservation, et la possibilité de présenter le défunt dans un salon de présentation pour que les familles puissent se recueillir.
    Dans ce parallèle, l’habitat reste tel quel, portant les traces et les stigmates des causes de la mort.
    Qui est en mesure de proposer un tel service aux familles ?
    Quelle société est en capacité d’intervenir 24h/24 ; 7J/7 ; 365 jours de l’année ?
    Quelle société est formée, certifiée dans ce domaine si particulier qui demande un savoir faire précis ?
    …….
    Autant de questions que les familles se posent à cet instant, prenons en compte le fait que l’impact psychologique est tel, que les familles manquent inévitablement de discernement face à ces recherches.
    Mais le plus dangereux, est de voir confier un habitat par un prestataire à qui « vous prêter » votre intimité d’histoire, sans savoir quelle compétence, quelle formation, quelle expérience métier, quelles obligations vous êtes en droit d’attendre ?
    Beaucoup d’officines peu scrupuleuses en France, pas formées, se prenant pour ceux qu’ils ne sont pas, escroquent ces familles dont leurs yeux sont encore larmoyants lorsqu’elles accueilles ces profiteurs financiers d’un jour…..

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : La procédure après un décès traumatique ?
Vos informations: